Groupes & Resort

Guides & Labels

Les + recherchés


Ambitieux projets hôteliers dans le Vieux-Montréal

D'ambitieux projets hôteliers verront bientôt le jour dans le Vieux-Montréal. L'un d'eux fera enfin revivre l'immeuble de la Banque Royale, laissé à l'abandon depuis plusieurs années.

L'édifice historique sera bientôt transformé en luxueux hôtel de 130 chambres doté de deux restaurants, d'un bar branché et d'un spa. Un groupe d'investisseurs français est à la tête de ce projet, évalué à environ 40 millions de dollars.

«Je trouve cela extraordinaire que des investisseurs étrangers s'embarquent dans un tel projet, dit Michelange Panzini, l'architecte montréalais responsable du projet. Ils aiment Montréal et croient à son dynamisme.»

L'hôtel occupera l'immeuble du 221, rue Saint-Jacques (à ne pas confondre avec celui qu'occupe toujours la Banque Royale, au 360, rue Saint-Jacques), mais aussi l'édifice du Prêt et du revenu, son voisin.

Le sort de l'édifice avait fait couler beaucoup d'encre il y a quelques années quand l'ancien propriétaire du bâtiment avait retiré les quatre statues qui ornaient le fronton.


Ces statues, appelées Géantes de la rue Saint-Jacques, ont alors été sauvées et entreposées aux Archives nationales du Québec grâce à l'intervention de l'homme d'affaires Paul Desmarais. Elles avaient été érigées en 1907 par l'Américain Henry Augustus Lukeman pour orner les colonnes de cet édifice historique.

«Nous avons obtenu une subvention du gouvernement fédéral pour faire des moulages des statues afin de redonner à l'édifice son apparence d'antan, dit Michelange Panzini. Cela nous permettra également de restaurer la façade et les grilles.» Cette aide gouvernementale représenterait plusieurs centaines de milliers de dollars.

L'hôtel, dont l'intérieur sera dessiné par la firme de l'architecte français Jean-Michel Wilmotte, abritera un restaurant-bar d'une chaîne «mondialement connue». «Nous sommes présentement en discussion avec un groupe international», s'est contenté de dire M. Panzini.

Ce dernier a confirmé que d'autres chantiers de la sorte seront bientôt mis en branle dans le Vieux-Montréal. Il travaille actuellement avec un groupe américain à un autre projet audacieux d'une centaine de chambres, toujours dans le Vieux-Montréal.

«Non, ça ne fait pas trop de d'hôtels, dit Michelange Panzini. Moi, quand j'entends dire que Toronto surpasse Montréal, ça me fait bouillir. Il faudrait que tous les Montréalais aillent à Toronto pendant un mois pour réaliser ce qu'ils sont en train de perdre.»

L'hôtel qui logera dans l'ancien édifice de la Banque Royale devrait ouvrir au printemps 2009. Il s'inscrit dans l'objectif des 2000 nouvelles chambres annoncé par l'Association des hôtels du Grand Montréal il y a quelques mois.

Aux 200 chambres de L'Embassy Suites, au sud de l'ex-immeuble du quotidien The Gazette, près du Palais des congrès, s'ajouteront 400 chambres du Westin dont l'ouverture est prévue à la fin de 2008.

Dans quelques mois, Le Crystal de la Montagne, à l'angle du boulevard René-Lévesque, offrira 57 condos de luxe mais aussi 131 chambres de type condotel. Par ailleurs, le Groupe Antonopoulos, le plus grand propriétaire de restaurants et d'hôtels-boutiques du Vieux-Montréal, ajoutera 44 chambres et suites au Nelligan d'ici au mois de mai.

De son côté, le Riopelle offrira 35 autres condotels d'ici à l'an prochain. La chaîne Marriott achèvera quant à elle un hôtel de 275 chambres à l'aéroport Dorval-Trudeau en août 2008. Enfin, le Groupe Germain ouvrira l'automne prochain un hôtel sous sa nouvelle bannière ALT au centre Quartier Dix30, à Brossard.

Source : lapresseaffaires.cyberpresse.ca