Groupes & Resort

Guides & Labels

Les + recherchés


Une femme 3 étoiles au Michelin

Promue l'an passé "espoir 3e étoile" au Michelin, Anne-Sophie Pic pourrait décrocher la plus haute distinction en 2007.

Anne-Sophie Pic, chef de la Maison Pic à Valence (Drôme) - A 37 ans, cette fille et petite-fille de cuisiniers étoilés qui a redoré le blason de la Maison Pic de Valence (Drôme), deviendrait la seconde femme en un siècle à obtenir la récompense suprême.

Cette distinction ferait d'elle l'héritière des "mères lyonnaises", dont la plus célèbre reste la mère Brazier, qui forma Bocuse et obtint 3 étoiles en 1933 
 
 
Anne-Sophie Pic a pris la tête du Relais et Châteaux familial en 1998 après la mort de son père Jacques quelques années plus tôt et le retrait de son frère Alain, lui même chef cuisinier parti s'installer à Grenoble.

Déterminée, elle a rénové la carte et s'est appropriée les deux étoiles de la maison familiale, la troisième étoile ayant été perdue après la mort de son père, célèbre pour son Loup de mer au caviar sauce champagne.

Il y a un an, elle avait eu des démêlés avec un ancien délégué du personnel de son établissement employé depuis 30 ans, qui l'avait traînée en justice pour discrimination. Anne-Sophie Pic, qui avait évoqué pour sa part "un simple conflit de personnes" avait été relaxée fin mars.

Une cuisine audacieuse

Audacieuse, avec une prédilection pour le poisson, Anne-Sophie Pic sert une cuisine d'auteur d'inspiration classique aux associations de saveurs et de textures originales: Crème brûlée de foie gras, Saint-Jacques à la truffe, Langoustine aux petits pois et à la réglisse, Turbot à la rhubarbe...

"J'ai des bases classiques, car je travaille le produit en le respectant, sans le destructurer", souligne la cuisinière. "J'ai conservé l'art du détail de mon père mais je ne cuisine pas du tout comme lui: ses gratins d'écrevisse, ses chaussons de truffe sont inoubliables mais démodés", ajoute-t-elle.

En octobre 2006, Anne-Sophie Pic avait été promue en compagnie de Alain Llorca du Moulin de Mougins (Alpes-Maritimes) au plus haut grade (quatre points) dans l'édition 2007 du guide gastronomique Champérard.

Seule femme en France doublement étoilée au Michelin avec Hélène Darroze, elle devrait être, si l'on en croit les rumeurs persistantes, la reine de l'édition 2007 du célèbre guide rouge dont la parution est prévue début mars.

Source : www.france2.fr